Les soupçons étranges qui pèsent sur Julian Assange

le
0
Accusé de viol, le fondateur de WikiLeaks est recherché par la justice suédoise.

L'affaire a tous les ingrédients d'un thriller de l'écrivain suédois Stieg Larsson. Une sorte de justicier autoproclamé qui fait trembler le Pentagone, une «agence de renseignements du peuple» aux sources dissimulées dans un labyrinthe de serveurs, deux jolies Suédoises féministes... et de multiples rebondissements. Depuis mardi soir, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, fait l'objet d'un avis de recherches international, une «notice rouge» émise par Interpol. La Suède réclame son extradition pour l'entendre dans une curieuse affaire de viol présumé remontant au mois d'août. «Ce ne sont plus des poursuites, mais des persécutions!», s'emporte l'avocat britannique de Julian Assange, Mark Stephens. Saisie mardi matin, la Cour suprême de Suède devrait statuer avant la fin de la semaine sur ce mandat d'arrêt.

L'affaire débute le 20 août, lorsque le journaliste australien de 39 ans est une première fois inculpé par contumace de «viol et d'agression sexu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant