Les Soudanais du Sud pressés de voter

le
0
Ils ont une semaine pour voter, mais dès ce dimanche des queues immenses se formaient devant les urnes.

Ils font la queue sous le soleil depuis l'aube. À 11 heures du matin, les électeurs qui peuvent enfin déposer leur bulletin dans les urnes en plastique sont arrivés à 7 heures. Ils sont des centaines, dans une discipline impressionnante. Hommes, femmes, jeunes, vieux, sans manifester la moindre mauvaise humeur. Ces serpents humains, on les retrouve partout dans Juba, la future capitale du futur État du Sud-Soudan.

Les Sudistes semblent vouloir montrer à la face du monde, à toutes les télévisions internationales tournant en permanence, qu'ils ne laisseront pas passer leur chance. Alors qu'ils ont jusqu'à samedi pour voter, ils se sont pressés en masse comme si les bureaux devaient fermer le soir même. «Les électeurs ont commencé à arriver à 3 heures du matin», dit un policier en civil qui surveille les opérations du bureau du mausolée de John Garang, le héros de l'indépendance. Une vaste tombe, curieusement surmontée d'une mappemonde en plastique de laquelle p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant