« Les sondages ne valent pas tripette »

le , mis à jour à 06:13
2
« Les sondages ne valent pas tripette »
« Les sondages ne valent pas tripette »

« Mais oui... bien sûr que je ne lâcherai pas. » François Fillon relève son stylo et fixe du regard son interlocuteur, histoire de bien faire passer le message. Voilà une demi-heure que le candidat à la primaire de la droite enchaîne les dédicaces de son dernier livre « Vaincre le terrorisme islamique », dans une librairie du centre-ville de Cannes. Un candidat en territoire « hostile » : le très sarkozyste département des Alpes-Maritimes.« Vous avez bien du courage de venir ici », lui glisse d'ailleurs un chef d'entreprise quelques heures plus tôt, lors d'un déjeuner organisé avec des entrepreneurs niçois. Hier, c'est donc en affrontant des vents contraires que l'ancien Premier ministre a décidé de battre la campagne. Même pas peur !

 

« Le match est loin d'être écrit. Les sondages de la primaire ne valent pas tripette », assure même celui qui occupe la troisième place dans les intentions de vote pour le premier tour, loin derrière Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Deux rivaux qu'il n'a pas manqué d'étriller hier en marge de son déplacement dans le Sud-Est.

 

« Un ancien président de la République ne peut pas se faire réélire. C'est comme ça et je l'ai déjà dit à Nicolas. Car nous sommes dans un pays aux institutions monarchistes. Quand on a tranché la tête du roi, on ne peut pas la remettre sur les épaules », confie-t-il.

 

Il n'est pas tendre non plus avec le maire de Bordeaux, qu'il accuse de jouer un drôle de jeu avec le centriste François Bayrou. « Alain, il va trop loin dans ce domaine », charge-t-il sans se départir de son flegme habituel. Juppé, voilà une cible de choix à trois semaines du premier tour. Car un sondage (Ipsos-Sopra Steria) n'a pas échappé ces derniers jours à Fillon : 63 % des personnes qui ont l'intention de voter pour lui au premier tour le font par adhésion à sa candidature, et non par le rejet d'une autre. Il arrive en tête devant Sarkozy (62 %), Bruno Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a un mois

    Sauf quand ils sont en sa faveur comme tout politique qui se respecte..

  • M2766070 il y a un mois

    Fillon , le moins pire... le plus intègre, jamais mit en examen, ça c est vrai !!!