Les soldes d'été ont du mal à démarrer

le
0

Moins de la moitié des Français ont fait les soldes ce week-end. Cette affluence décevante accentue la pression sur les enseignes. Elles doivent absolument écouler des stocks au plus haut après un printemps noir.

Tant attendus, les soldes ont pourtant eu du mal à démarrer. Selon un sondage Toluna pour le magazine LSA concernant les achats du premier week-end des soldes d'été 2016, seulement 46,7% des Français ont acheté à cette occasion samedi et dimanche. Cela représente une baisse de 3,8 points par rapport au premier week-end des soldes d'été 2015. Le bilan n'est pas plus encourageant sur la semaine: depuis leur ouverture, le mercredi 22 juin dans la plupart des départements, 56,9% des Français ont fait des achats à prix barrés. Un score en recul de 4,3 points par rapport à l'an dernier.

High-tech et football

Déjà mis à mal par une météo morose ce printemps, l'habillement a en plus souffert de la concurrence d'autres rayons: si, selon l'étude Toluna, les hommes ont davantage participé aux soldes ce week-end (48,8% d'acheteurs parmi eux contre 44,6% chez les femmes) ce n'était pas pour se relooker. Ils ont préféré acheter, sur Internet, des articles destinés à l'équipement du foyer (high-tech, électroménager…), ainsi que des articles de sport. Laissant aux Françaises, les achats de mode en centre commercial et centre-ville.

Si la dépense moyenne des acheteurs du week-end est de 118,20 euros, presque stable, la chute de fréquentation a toutefois provoqué une baisse des ventes de 8,2%. Dimanche a été particulièrement difficile pour les magasins physiques. Les achats en ligne et le match de football France-Irlande ont eu plus de succès que les soldes en boutiques.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant