Les soldes d'été décoivent en magasins

le
0
Les ventes en ligne sont en hausse de 20% sur les quatres premières semaines.

Rue de Passy, dans le XVIe arrondissement de Paris, les commerçants font grise mine. Les soldes d'été, qui s'achèvent lundi, y ont été décevants, comme un peu partout dans l'Hexagone. Hors vente à distance et en ligne, les ventes de vêtements ont chuté de 6% pendant la première quinzaine, la plus active, a indiqué dimanche l'Institut français de la mode (IFM). «Il n'y a même pas eu une semaine de beau temps. Ce n'est pas propice à la vente de t-shirts», explique Jean-Marc Génis, président de la Fédération des enseignes de l'habillement. Pour lui, «il reste du stock» dans les magasins. Résultat, ceux-ci vont sans doute «accoler une semaine de soldes flottants» et «augmenter les rabais» pour écouler les invendus.

Un bilan aux antipodes de celui des grands magasins parisiens, dont les ventes sont en hausse de 8% à 9%, et, surtout, du commerce sur Internet. Sur les quatre premières semaines des soldes, les ventes en ligne sont en hausse de 20%, selon la Fédü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant