Les soldats français tués par un «taliban infiltré»

le
0
Le parcours de ce jeune homme de 21 ans pose la question des critères de recrutement au sein de l'armée afghane. La vidéo des soldats américains urinant sur des cadavres afghans aurait motivé ses actes.

La personnalité d'Abdul Mansour, le soldat afghan qui a abattu de sang-froid quatre militaires français et en a blessé quinze autres lors d'un jogging, reste difficile à cerner. L'homme, âgé de 21 ans, a été arrêté et une enquête est en cours. S'agit-il d'un insurgé infiltré dans les rangs de l'Isaf? D'un Afghan «frustré», mentalement instable, voire drogué, comme on en rencontre souvent au sein de la jeune armée afghane (ANA)?

«C'est un taliban manifestement infiltré depuis longtemps», dans les rangs de l'armée afghane, a déclaré dimanche le ministre de la Défense, Gérard Longuet, après s'être entretenu avec un officier afghan. Ce dernier lui a expliqué qu'Abdul Mansour avait déserté une première fois. Il serait alors passé au Pakistan avant de s'engager à nouveau. De quoi se poser quelques questions sur la rigueur des critères de recrutement au sein de l'ANA…

« L'armée des fumeurs de haschisch»

«Pendant ses premiers interrogatoires par des so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant