Les soldats chinois et les cornichons

le
0
Une photo, publiée par des rescapés sur le réseau social Weibo, illustre combien le repas leur avait plu.
Une photo, publiée par des rescapés sur le réseau social Weibo, illustre combien le repas leur avait plu.

Ils ont sauvé 571 ressortissants de leur pays. Ils les ont escortés à bord de deux navires de guerre géants pour les ramener chez eux. Ils auraient dû être traités en héros. Mais... non. Des soldats chinois, qui ont exfiltré des compatriotes bloqués au Yémen alors que la situation politique semblait se dégrader rapidement, n'ont pas été étouffés par la reconnaissance de leur armée. Alors que les citoyens ainsi sauvés mangeaient comme des rois, les soldats, eux, ne se nourrissaient que de... "pickels", des légumes marinés et conservés dans du vinaigre. Mercredi dernier, le quotidien Les nouvelles de Pékin a publié l'interview de l'un des Chinois évacués : "Alors que sur le navire de la marine, les soldats mangeaient des cornichons, nous avons eu un repas composé de huit plats, et de la bière", s'était-il ému. Les médias aux mains du pouvoir ont tenté de récupérer l'histoire, y voyant une occasion de célébrer le stoïcisme et la bravoure de leurs troupes. Comme le raconte la BBC, l'Agence gouvernementale Xinhua News a retravaillé l'article initial, et lui a donné un nouveau titre plus percutant : "L'expérience d'un évacué : nous mangeons huit plats, les soldats ont des cornichons." "Il n'y a pas de magasins en mer" Loin d'être impressionnés, de nombreux Chinois ont manifesté leur colère, jugeant le coup de pub de l'armée complètement raté. "Où vont les dépenses militaires ?" pouvait-on lire sur le réseau social...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant