Les sociétés prudentes dans les pays à risques

le
0
Avec les crises en Tunisie et en Égypte, les sociétés occidentales mesurent à nouveau l'importance du risque pays.?

Après avoir basé leur stratégie de croissance sur les pays émergents, les entreprises occidentales redécouvrent la notion de risque pays qu'elles avaient presque oubliée. Mardi, les sociétés françaises présentes en Égypte ont été reçues au ministère des Affaires étrangères pour aborder la question de la sécurité des expatriés français. Cette réunion de crise qui s'est tenue au Quai d'Orsay concerne les plus grands noms de la finance (BNP Paribas, Crédit agricole et Société générale), de l'industrie (Lafarge, Schneider Electric, Air Liquide et Danone), ainsi que des sociétés de services, avec Accor et Veolia Environnement.

Le réveil est difficile, surtout quand on sait qu'au cours de ces dix dernières années les pays émergents ont représenté les deux tiers de la progression du PIB mondial. Les sommes en jeu sont considérables, puisque, selon les derniers chiffres publiés par la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant