Les sociétés françaises en quête de fonds souverains

le
0
Selon un rapport publié par l'Institut de l'entreprise et dévoilé par La Tribune , les dirigeants des grandes sociétés françaises perçoivent ces fonds comme une véritable manne financière et tentent d'attirer leurs capitaux.

Les fonds souverains ne sont plus considérés comme des épouvantails par les entreprises françaises, loin s'en faut. Dans une interview accordée à La Tribune, Jean-François Théodore, ex-patron de Nyse-Euronext, qui a piloté le rapport de l'Institut de l'entreprise, indique que les chefs d'entreprises interrogés «entretiennent de bonnes relations avec les fonds qu'ils considèrent comme des investisseurs de long terme». De fait, en temps de pénurie de liquidités liées aux nouvelles exigences imposées aux banques et assurances, ces fonds pourraient apporter l'argent frais nécessaire aux entreprises. Les fonds souverains représentent 3000 milliards de dollars d'actifs et pourraient atteindre 7000 milliards en 2020, précise Jean-François Théodore.

Pour l'heure, la part des fonds souverains au capital des entreprises du CAC40 reste encore marginale avec un total, selon les chiffres de l'Institut, de 1,5% de participation pour l'ensemble des valeurs de l'indice vedette p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant