Les sociétés de gestion vont devoir faire évoluer le traitement du collatéral

le
0
(NEWSManagers.com) - Malgré des incertitudes encore importantes, la réforme des marchés OTC va entraîner une explosion des volumes de collatéral. Une nouvelle charge opérationnelle et financière qui ne laisse pas d'inquiéter les sociétés de gestion. " Nous allons nous retrouver dans un monde à trois vitesses avec des OTC à l'ancienne, des OTC " clearés" et des OTC listés dans un contexte où les recommandations de l'Esma sur les OPCVM sont en contradiction avec celles de la réglementation Emir" , a déclaré Jean-Christophe Morandeau, directeur juridique chez Natixis Asset Management, le 21 novembre à l'occasion d'un séminaire organisé par l'Association française des professionnels du titre (Afti) sur les évolutions réglementaires.
Au moins dans un premier temps, les sociétés de gestion pourraient envisager une révision de leurs processus de gestion afin d'utiliser moins de dérivés et de réduire les coûts sur les portefeuilles, a expliqué Jean-Christophe Morandeau. Les changements risquent en effet d'être assez significatifs, avec le passage à une compensation systématique qui n'existait pas auparavant, un ajustement quotidien qui était précédemment hebdomadaire ou mensuel, et des exigences plus fortes sur les opérations bilatérales qui vont encore représenter quelque 30% du total des transactions OTC.
Dans la perspective d'une meilleure gestion du collatéral, une ressource de plus en plus rare, les sociétés de gestion auraient intérêt à repenser leur gestion en silo " Avant d'envisager de transformer des titres en titres éligibles au collatéral, les gestionnaires de fonds devraient se pencher sur les inéfficiences liées à la gestion en silo. Il y a là un gisement d'optimisation considérable" , a estimé Laurent Durdilly, directeur du marketing et du développement produits du groupe Caceis.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant