Les sociétés de Donald Trump et Hillary Clinton dans le paradis fiscal du Delaware

le
1
Des militants démocrates lors d'un meeting d'Hillary Clinton à Bridgeport (Connecticut).
Des militants démocrates lors d'un meeting d'Hillary Clinton à Bridgeport (Connecticut).

Le fait de disposer d’une adresse dans cet Etat n’a rien d’illégal, mais avant les primaires du 26 avril et après le scandale des « Panama papers », la situation fiscale des candidats va être regardée à la loupe.

Pour les primaires du Delaware, qui ont lieu mardi 26 avril, les deux favoris du scrutin, Hillary Clinton pour les démocrates et Donald Trump pour les républicains, ont de quoi se sentir chez eux. Les deux candidats ont en effet immatriculé plusieurs sociétés dans cet Etat, qui fait office de paradis fiscal pour les États-Unis.

L’ironie de l’histoire est que les adversaires politiques vont jusqu’à partager la même la même adresse : 1209 North Orange Street à Wilmington, selon le quotidien britannique The Guardian. Ils ne sont pas les seuls : cet immeuble de briques jaunes n’abrite pas moins de 285 000 sociétés, soit 15 fois plus que les 18 000 enregistrées dans un petit bâtiment de cinq étages situé dans les îles Caïman que Barack Obama avait pris en exemple pour dénoncer les subterfuges de l’évasion fiscale.

M. Trump et Mme Clinton sont en bonne compagnie avec Apple, American Airlines, Coca cola ou en encore Walmart. Des sociétés qui font partie des cinquante plus grands groupes américains, qui selon l’association Oxfam America détiennent ainsi plus de 1 600 filiales dans des paradis fiscaux, qui totalisent des avoirs de 1 400 milliards de dollars.

Un million de sociétés pour 935 000 habitants L’intérêt du Delaware est de bénéficier de règles strictes sur le secret des affaires, d’une simplicité sans égal pour l’enregistrement d’une société et de ne pas être imposé sur les revenus non-physiques générés en dehors de l’Etat. En 2012, le New York Times avait évalué le ma...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Les USA ont les paradis fiscaux chez eux : ça reste en famille.