Les société minières et d'extraction européennes contraintes à plus de transparence

le
0
(Commodesk) Les sociétés minières et d'extraction devront rendre public les sommes payées dans les pays où elles sont implantées. Et présenter des propositions en vue d'éradiquer la corruption, a décidé mardi l'exécutif européen. L'objectif est d'obliger les gouvernements à inclure dans leur PIB les revenus liés à l'exploitation de leurs ressources naturelles. "Nous voulons savoir ce qu'elles paient, à qui et pourquoi", a expliqué à Strasbourg Michel Barnier, chef des services financiers de l'UE. La loi cible, entre autres, quelque 600 compagnies répertoriées. Mais pour le plus grand Institut comptable d'Europe ICAEW, le plan pourrait se retourner contre ses instigateurs, en ne créant in fine pas plus mais "moins de transparence". Une fois la décision approuvée par le Parlement européen et les Etats membres, l'Europe serait ainsi en phase avec les mesures adoptées par les Etats-Unis en 2010 (Dodd-Frank Act).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant