Les socialistes se disputent la jeunesse en pensant à 2012

le
0
Les manifestations lycéennes imposent le thème dans le futur débat présidentiel.

Et si la jeunesse était la clé pour entrer à l'Élysée en 2012? Depuis la mobilisation inattendue des lycéens contre la réforme des retraites, les socialistes commencent à s'intéresser de beaucoup plus près au sujet. À moins de deux ans de l'élection présidentielle, pas question de passer à côté des jeunes en ne répondant pas à leurs attentes.

Mercredi soir, la réforme des retraites à peine votée, Ségolène Royal a demandé aux jeunes de ne pas laisser retomber leur fièvre mobilisatrice. «C'est cette fièvre qui maintiendra le monde à la bonne température. Car quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde se glace», a-t-elle lancé lors d'une réunion de préparation de la convention du PS sur l'égalité réelle, à Décines, près de Lyon. Au passage, l'ex-candidate en a profité pour rappeler comment, en 2007, elle avait réussi à mobiliser les jeunes des quartiers. Elle a surtout lancé sa proposition d'un «pacte national de confiance pour l'emploi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant