Les socialistes s'interrogent sur l'avenir de la primaire

le
0
Avec le dernier rebondissement de l'affaire, l'idée d'un retour politique de Strauss-Kahn ressurgit. Ségolène Royal a indiqué samedi qu'un report du calendrier des candidatures ne lui posait «aucun problème», à condition que DSK «le demande lui-même»

Trois surnoms pour résumer une descente aux enfers: «l'exilé de Washington», «l'accusé du Sofitel», «le prisonnier de Rikers Island». Et un seul, «le phénix de New York», pour symboliser le retour en grâce? Après les derniers rebondissements de l'affaire Dominique Strauss-Kahn, libéré sur parole alors que son accusatrice a perdu en crédibilité, les socialistes s'interrogent sur la suite. S'il est blanchi, que va faire leur ancien champion, archifavori des sondages pour l'élection présidentielle de 2012 avant son arrestation? Rentrer en France et se présenter vaille que vaille pour laver l'affront? Revenir dans le jeu des primaires pour soutenir son alliée et désormais candidate déclarée Martine Aubry? Se retirer de la vie politique?

La première option est compliquée, même si certains des amis de DSK, comme Jean-Marie Le Guen, l'envisagent ouvertement. «Tous ceux qui ont spéculé sur sa disparition politique maintenant devront compter sur une personne (

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant