Les socialistes renouent avec l'antisarkozysme pour les législatives

le
1
Mercredi, Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry ont réuni, à l'Assemblée nationale, les députés PS pour leur délivrer le plan de bataille de la campagne qui s'ouvre pour le contrôle de l'Assemblée nationale.

L'antisarkozysme, ça peut toujours servir. Surtout dans la perspective des élections législatives. Mercredi à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry ont réuni les députés PS pour leur délivrer le plan de bataille de la campagne qui s'ouvre pour le contrôle de l'Assemblée nationale. «J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle, a lancé le patron des députés socialistes en introduction. Je commence par la mauvaise: nous avons un député de moins, c'est le député de Corrèze. La bonne nouvelle, c'est qu'il est devenu président de la République.» Applaudissements nourris de l'assemblée. La réunion visait aussi à cela: «se congratuler et applaudir ceux qui ont mené campagne», raconte la députée de Paris, Annick Lepetit.

Prenant la parole après Jean-Marc Ayrault, la première secrétaire du PS a ainsi salué François Hollande. «Si nous n'avions pas eu un candidat qui a fait un sans-faute, nous n'aurions pas gagné», a assuré Martine Aubry avant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 11246605 le jeudi 10 mai 2012 à 09:16

    "L'antisarkozysme, ça peut toujours servir"... Et c'est reparti. Ayrault-Aubry n'ont rien d'autre à nous proposer ? Des thèmes concrets par exemple...