Les socialistes redisent leur opposition à la «règle d'or»

le
0
Le parti socialiste demande la suppression des niches fiscales et la fin des «cadeaux fiscaux».

Voter la règle d'or, pas question. Opposés depuis le début à cette initiative présidentielle, les socialistes l'ont redit lundi par la voix du sénateur David Assouline. «Nous ne participerons pas à une opération politicienne qui vise à couvrir le fait que, jamais depuis la Libération, le déficit et la dette ont été autant creusés par la droite depuis dix ans», a dit le porte-parole du PS pendant l'été.

En fait, à l'orée de la campagne présidentielle de 2012, le PS peut difficilement se prononcer en faveur d'une proposition de Nicolas Sarkozy. Mais en retour, il court le risque de se voir taxer de «laxiste» par la majorité. Le piège est là, que les socialistes s'efforcent tant bien que mal de contourner. «J'ai bien senti qu'à Matignon, l'opération de propagande était en train de se préparer», explique un socialiste qui assistait la semaine dernière au discours de François Fillon sur le sujet.

«Volontarisme politique»

Pour tenter de ne pas tomber dans le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant