«Les socialistes ne sont pas nos ennemis» 

le
0
INTERVIEW - De retour de New York ou il a rencontré le procureur Cyrus Vance, Me David Koubbi, avocat de Tristane Banon, explique sa démarche.

Le FIGARO. - En déposant plainte huit ans après les faits, au moment où un leader de la gauche française, présidentiable, est mis en difficulté aux États-Unis, ne rentrez-vous pas dans un jeu politique ?

David KOUBBI.- Je déplore l'utilisation politique qui est faite de cette affaire, alors qu'il s'agit avant tout d'un dossier purement pénal. Nous ne visons nullement l'ancien candidat à l'élection présidentielle française, mais simplement l'homme qui a agressé Tristane Banon. Les protagonistes de cette affaire sont un homme politique et une jeune journaliste, il n'y a rien d'étonnant à ce que les témoins entendus soient des politiques et des journalistes.

François Hollande, candidat à la primaire socialiste, devait-il être entendu ?

François Hollande a déclaré à la sortie de son audition qu'il avait demandé à être entendu, ce qui est faux, il a simplement demandé à être entendu plus rapidement que prévu. Il n'y a pas de complot politique. Le seul c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant