Les socialistes marseillais dans la tourmente

le
0
À Marseille, le Parti socialiste est KO debout après la divulgation du rapport d'Arnaud Montebourg sur la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône.

La fédération a déjà été ébranlé par l'affaire «Alexandre Guérini», le frère de Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, en prison depuis le 1er  décembre pour des marchés publics présumés frauduleux.

Candidat à sa propre succession à la présidence du département, le 20 mars prochain, Jean-Noël Guérini s'est insurgé jeudi contre ce rapport qu'il juge «mensonger, calomnieux et diffamatoire». Il va porter plainte pour diffamation.

«Montebourg se comporte en procureur. C'est insupportable! La moindre des choses aurait été de venir nous voir pour instaurer un débat contradictoire», ajoute Jean-David Ciot, secrétaire fédéral délégué, «l'ensemble est faux, non avenu et non étayé. Nous allons également porter plainte pour diffamation». «Arnaud Montebourg a pris soin de prévenir le sénateur UMP Bruno Gilles du contenu de son rapport avant sa publication et celui-ci a écrit à Martine Aubry à ce sujet la se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant