Les socialistes espagnols entament leurs consultations

le , mis à jour à 17:03
0
    MADRID, 3 février (Reuters) - Les socialistes espagnols ont 
entamé mercredi des négociations en vue de former un 
gouvernment, une tâche qui s'annonce ardue vu les doléances de 
chacun des partis politiques. 
    Le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol 
(PSOE) Pedro Sanchez a annoncé qu'il rencontrerait les petits 
partis de gauche et régionaux mercredi, les libéraux de 
Ciudadanos jeudi et le parti anti-austérité Podemos vendredi. 
    Il a désigné une équipe de six personnes pour conduire les 
négociations.  
    Elles devraient se concentrer sur quatre projets: créer des 
emplois, réduire les inégalités, rétablir la confiance envers 
les institutions et doter l'Espagne d'une nouvelle Constitution 
pour mieux prendre en compte le cas de la Catalogne, a-t-il dit. 
    "Avant de savoir 'qui' le fera, nous devons déterminer  
'quoi' faire", a-t-il déclaré. 
    Etant donné la fragmentation exceptionnelle du Parlement 
espagnol, les socialistes auront besoin du soutien d'au moins 
trois partis et de l'abstention du plusieurs autres pour obtenir 
une majorité simple. 
    Outre des doctrines économiques radicalement opposées, les 
partis en question sont en désaccord sur des sujets fondamentaux 
comme l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la 
Catalogne. 
    Pedro Sanchez a estimé mardi qu'il lui faudrait au moins un 
mois avant de solliciter la confiance du Parlement. 
    Si sa tentative échoue, les autres candidats potentiels 
auront deux mois pour tenter à leur tour de former une 
coalition, faute de quoi de nouvelles élections seront 
convoquées. 
 
 (Julien Toyer et Blanca Rodriguez; Julie Carriat pour le 
service français, édité par Jean-Philippe Lefief) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant