Les socialistes en ébullition à propos de Valls avant La Rochelle

le
0
À quelques jours des universités d'été du PS à La Rochelle, le ministre est parvenu à énerver les socialistes, où le mot d'ordre, en vue des municipales de 2014, est au contraire celui de l'unité.

Il y a eu l'été hyperactif de Manuel Valls. Place maintenant à la rentrée volontairement polémique du ministre de l'Intérieur. Participant lundi au séminaire gouvernemental consacré à la France de 2025, Valls a touché à deux des tabous de la gauche: l'immigration et l'islam. Il a d'abord affirmé que la poussée démographique, notamment celle de l'Afrique, va «obliger, d'ici à dix ans, à repenser (la) politique migratoire». «La question du regroupement familial pourrait être revue», a-t-il ajouté. Puis, Valls a abordé le sujet de l'islam, estimant qu'il faut démontrer que cette religion est «compatible avec la démocratie».

Ces propos, rapportés par Libération, le ministre les assume. Sur l'islam, il assure avoir fait siennes les positions du président de l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant