Les socialistes dénoncent l'inertie du gouvernement

le
0
Face à la crise, ils réclament une «réorientation de la politique fiscale» du gouvernement.

La plus tonitruante, c'est Ségolène Royal. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, la présidente de Poitou-Charentes a donné de la voix, mercredi, pour «que des décisions soient prises» face à la crise. «Le plus dangereux aujourd'hui, c'est vrai au niveau national, européen, mondial, c'est l'inertie et le manque de courage», a-t-elle estimé en redoutant qu'une «accalmie conduise le gouvernement à ne rien faire». Si rien n'est fait, «il y aura une nouvelle crise beaucoup plus grave», a-t-elle prévenu.

  brightcove.createExperiences();

 

Pour la candidate à la primaire du PS, les gouvernements doivent saisir l'occasion pour «changer les règles du jeu» et ne plus «subir les chantages du système financier». L'«ordre international juste» que réclame Ségolène Royal repose sur sept propositions: création d'une agence publique de notation de la dette des États à la place des agences privées, création d'un fonds souverain européen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant