Les socialistes dénoncent "l'esprit de revanche" de Sarkozy

le
7

PARIS, 22 septembre (Reuters) - Les responsables socialistes ont dénoncé lundi "l'esprit de revanche" qui anime selon eux Nicolas Sarkozy, après l'annonce de la candidature de l'ancien président à la direction de l'UMP. Nicolas Sarkozy a plaidé dimanche sur le plateau de France 2 pour la création d'un rassemblement qui transcenderait le clivage droite-gauche afin de redonner des perspectives à une France plongée dans le "désespoir". ID:nL6N0RM165 L'ancien chef de l'Etat a également critiqué la politique menée par son successeur François Hollande en lui imputant en partie la gravité de la situation économique de la France. Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a vu dans ces déclarations une volonté de revanche après l'échec de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012. "Il revient la rancune au coeur et la revanche à l'esprit, visiblement son programme c'est lui et son bilan c'est l'autre", a-t-il déclaré sur RTL. "Il a été candidat à la présidence de l'UMP 48 heures et il est déjà dans la présidentielle." Nicolas Sarkozy s'est pourtant défendu dimanche de toute agressivité, se disant "sans arrogance ni esprit de revanche" dans les colonnes du Journal du dimanche. Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a également fustigé "l'esprit de revanche" qui imprègne les interventions de l'ancien président. "Je pense que ceci devra forcément ne pas satisfaire ceux qui veulent qu'un débat politique serein se fasse dans notre pays", a-t-il dit sur Europe 1, soulignant que les candidats s'affronteraient "bilan contre bilan" au terme du quinquennat. Interrogé sur la réaction de François Hollande au retour de Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Guen a répondu : "Le rôle du président de la République dans cette affaire (...) c'est de présider aujourd'hui notre pays, il n'est pas candidat." L'UMP désignera cet automne son nouveau président. (Marion Douet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le lundi 22 sept 2014 à 14:14

    Sarko aurait du attendre encore 6 mois que Hollande soit sous les 5%!! les SOC devraient relmercier Sarko de détourner les camera de Hollande, qui est un personage tellement ininteressant et stupide...

  • janaliz le lundi 22 sept 2014 à 13:16

    Les dinosaures ont disparu car leur capacités mesurées par le rapport cerveau/poids du corps n'étaient plus adaptées à leur environnement et ne leur permettaient pas de tirer les justes conclusions de leurs expérience. Pas assez de mémoire... C'est ce qui semble être l'idée fixe des dinosaures gouvernants. Quand on a souvenir de leurs attitudes pendant les 5 ans précédant mai 2012, on se doute qu'ils disparaitront dans la préhistoire politique.

  • mipolod le lundi 22 sept 2014 à 11:43

    Comme la majorité des français (87 % selon les derniers sondages) Sarko ne supporte plus les social.os ! Que dire de son retour, perso, je m'en contrefiche et je préfèrerais des personnes neuves avec de nouvelles idées....Mais, il faut absolument que les social.os comprennent qu'ils sont dans une impasse et qu'ils vont couler définitivement l'économie française déjà bien sinistrée depuis 40 ans par nos énarques ! L'idéal serait que flamb.y démissionne !

  • bordo le lundi 22 sept 2014 à 11:42

    Mais qui était animé d'un esprit de revanche sinon les socialistes. Au point de nier la crise.

  • 66michel le lundi 22 sept 2014 à 11:19

    ET en plus ils se font un film à moins qu'ils aient regardé en fumant un pétard

  • M5974497 le lundi 22 sept 2014 à 11:15

    Je n'est pas entendu la même chose que JM Le Guen...Effectivement même si N Sarkozy n'a pas été parfait que doit on dire des gens en place?

  • amathie7 le lundi 22 sept 2014 à 11:06

    C'est effectivement tout ce qu'ils ont à dire. En France, on n'aime pas les tetes qui dépassent.