Les socialistes dénoncent "l'esprit de revanche" de Sarkozy

le
19
LES SOCIALISTES DÉNONCENT "L'ESPRIT DE REVANCHE" DE SARKOZY
LES SOCIALISTES DÉNONCENT "L'ESPRIT DE REVANCHE" DE SARKOZY

PARIS (Reuters) - Les responsables socialistes ont dénoncé lundi "l'esprit de revanche" qui anime selon eux Nicolas Sarkozy, après l'annonce de la candidature de l'ancien président à la direction de l'UMP.

Nicolas Sarkozy a plaidé dimanche soir sur le plateau de France 2 pour la création d'un rassemblement qui transcenderait le clivage droite-gauche afin de redonner des perspectives à une France plongée dans le "désespoir".

L'ancien chef de l'Etat a également critiqué la politique menée par son successeur François Hollande en lui imputant en partie la gravité de la situation économique de la France.

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a vu dans ces déclarations une volonté de revanche après l'échec de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2012.

"Il revient la rancune au coeur et la revanche à l'esprit, visiblement son programme c'est lui et son bilan c'est l'autre", a-t-il déclaré sur RTL. "Il a été candidat à la présidence de l'UMP 48 heures et il est déjà dans la présidentielle."

Nicolas Sarkozy s'est pourtant défendu de toute agressivité, se disant "sans arrogance ni esprit de revanche" dans les colonnes du Journal du dimanche.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a également fustigé "l'esprit de revanche" qui imprègne les interventions de l'ancien président.

"Je pense que ceci devra forcément ne pas satisfaire ceux qui veulent qu'un débat politique serein se fasse dans notre pays", a-t-il dit sur Europe 1, soulignant que les candidats s'affronteraient "bilan contre bilan" au terme du quinquennat.

Interrogé sur la réaction de François Hollande au retour de Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Guen a répondu : "Le rôle du président de la République dans cette affaire (...) c'est de présider aujourd'hui notre pays, il n'est pas candidat."

L'UMP désignera cet automne son nouveau président.

(Marion Douet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le mardi 23 sept 2014 à 01:07

    Le problème avec la rose, c'est qu'il y a toujours les épines et l'on en voit une fois de + les effets.

  • lukefr le lundi 22 sept 2014 à 15:26

    Comment prendre au sérieux les politiques? comment faire en sorte que l'abstention diminue et que certains extrèmes avancent en lisant cela??????? Qu'on ne vienne pas nous dire que ce qui arrive est de la faute des abstentionnistes!

  • M362321 le lundi 22 sept 2014 à 13:33

    La grosse blague du jour des socialistes, qui ont fait de lui une affaire personnelle depuis mai 2012. Sinon ne vous inquiétez pas, ni le ps, ni l'ump ne seront réelu en 2017.

  • janaliz le lundi 22 sept 2014 à 13:26

    Sont toujours aussi pauvres dans leurs raisonnements les archéoptéryx...

  • M8252219 le lundi 22 sept 2014 à 13:15

    Le gouvernement français irresponsable et incompétent par clientélisme. la clientèle du PS ne veut pas que ça change. la clientèle:hauts fonctionnaires, fonctionnaires et tous les salariés des statuts spéciaux, qui s'accrochent à des avantages acquis sans aucun mérite pendant 40 ans. il n'y a d'ailleurs pas de promotion au mérite dans la fonction publique.

  • ppetitj le lundi 22 sept 2014 à 13:08

    Au lieu de s'intéresser à Sarko ils feraient mieux de mettre leurs énergies a régler les problèmes de la France...

  • jbellet le lundi 22 sept 2014 à 12:30

    les socialistes continuent de nous faire la morale comme si depuis 2012 tout aller bien dans ce pays

  • s.thual le lundi 22 sept 2014 à 12:27

    quand on voit ou en est la France avec la gauche ?? on ferait mieux de chercher a raisonner, et penser qu effectivement si sarko n a pas été parfait ,,en 2008 les gens censes s accordent a dire qu il nous a evité le pire financierement au moins ! d ailleurs qu a fait la gauche depuis ,et ses promesses ou sontt elles ? parler c est bien agir c e st mieux!

  • M4888303 le lundi 22 sept 2014 à 12:26

    Sarko a fait bouger l'europe en 2008 et a permis de ce fait de sauver tout le système bancaire et nos économies.Malheureusement sa fin de mandat a été désastreuse car il a fait le contraire de ce qu'il préconisait au début!

  • M4888303 le lundi 22 sept 2014 à 12:22

    Sarko par son activisme a fait bouger l'europe en