Les socialistes calment le jeu avec l'Allemagne

le
0
Le gouvernement s'est encore employé à éteindre l'incendie allumé par le PS, alors que le texte sur l'Europe, dont le brouillon était d'une grande sévérité avec l'Allemagne et sa chancelière, doit être validé mardi soir au bureau national du parti, dans une version édulcorée.

Halte au feu! Les socialistes ont passé ces trois derniers jours à tenter d'éteindre l'incendie allumé vendredi par le PS, avec son projet de texte sur l'Europe, d'une grande sévérité avec l'Allemagne et sa chancelière. Le texte - rédigé en vue de la convention Europe du 16 juin - a été adouci vendredi soir, mais le mal est fait: les socialistes ont exposé leurs différends sur l'Europe, évité de peu une crise diplomatique avec l'Allemagne, tout en réussissant le tour de force de réconcilier sur leur dos les deux grands rivaux de l'UMP, Jean-François Copé et François Fillon, qui ont dénoncé la germanophobie de la gauche.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui avait appelé à la p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant