Les smart grids roulent aussi pour les véhicules électriques

le
0
Les smart grids roulent aussi pour les véhicules électriques
Les smart grids roulent aussi pour les véhicules électriques

Les smart grids sont présentés un peu partout comme des solutions miracles pour permettre à chacun de mieux gérer sa consommation d'électricité domestique. Couplés à un réseau d'appareils domotiques idoines, ils incitent à adopter un comportement moins énergivore, mais aussi davantage tourné vers les EnR. Bien. Mais ce qu'on sait moins, c'est qu'ils interviennent également dans un autre secteur : l'alimentation des véhicules électriques.

Rouler intelligent ne veut plus simplement dire conduire en respectant les limites de vitesses, en s'attachant et en étant équipé d'un GPS dernier cri. Ça veut aussi dire, de plus en plus souvent, rouler propre. Aussi, ces dernières années, a-t-on vu débouler des flottilles entières de véhicules électriques dans les rues de nos villes. A Paris par exemple, les Autolib sont apparues. Mises à disposition par la ville, elles permettent, moyennant un abonnement, de se déplacer vert.

Après un départ en demi teinte, le parc de véhicules électriques et hybrides devrait exploser dans les prochaines années, pour atteindre 400 000 ventes par an et 2 millions d'unités en circulation à l'horizon 2020. Une profusion qui pose une question : d'où viendra l'énergie nécessaire à ces véhicules, sachant que selon Laurent Lherbiez, directeur adjoint d'ERDF Bretagne, "la recharge simultanée de 2 millions de véhicules représenterait 2 % de la consommation électrique en France"?

La réponse s'impose comme une év

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant