Les six Mirage français en Jordanie jeudi, annonce Paris

le
2

PARIS, 26 novembre (Reuters) - Les six chasseurs Mirage que la France a décidé d'envoyer en Jordanie dans le cadre de son opération aérienne militaire contre les djihadistes de l'Etat islamique en Irak seront pré-positionnés jeudi, a annoncé mercredi le gouvernement français. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, "a dit que les six Mirage dont il avait été dit qu'ils seraient pré-positionnés en Jordanie le seront demain matin", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, lors du compte rendu du conseil des ministres. Paris disposera alors de 15 appareils de combat ou de surveillance dans la région, la Jordanie ayant été choisie pour réduire les délais de vol entre le décollage et la mission. Outre la proximité, le déploiement de Mirage en Jordanie permettra de faire des économies, a dit une source diplomatique, à l'heure où les opérations militaires extérieures (opex) de la France vont coûter 605 millions de plus que prévu en 2014. Quelque 700 militaires français sont engagés depuis le 19 septembre dans le cadre de l'opération "Chammal" en soutien aux forces irakiennes contre les djihadistes de l'EI qui ont pris le contrôle de vastes de pans de territoire en Irak et en Syrie. Neuf Rafale, un avion ravitailleur, un avion radar, un avion de patrouille maritime étaient déjà déployés sur la base française d'al-Dhafra, aux Emirats arabes Unis. Une frégate anti-aérienne est également mobilisée dans le golfe arabo-persique. Paris écarte pour l'instant toute idée d'engagement au sol en Irak et de frappes aériennes en Syrie où agissent notamment les Etats-Unis contre l'Etat islamique. (Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 26 nov 2014 à 14:44

    Qu'ils se fassent descendre, ils seront remplacés par des Rafales. La France n'arrive pas à les vendre. Mais a-t-elle suffisamment d'argent pour en acheter?

  • M7361806 le mercredi 26 nov 2014 à 13:44

    C'est bien de soutenir ainsi le régime SYRIEN et ne pas livre le bateau aux russes qui nous ont fait travailler et payé