Les sites de réservations d'hôtels cherchent à élargir leur territoire

le
0

Au-delà de la guerre que se livrent hôteliers et sites de réservations, ces derniers multiplient les initiatives pour proposer de nouveaux services en ligne à leurs clients.

Réserver sa nuit d'hôtel en ligne est devenu un réflexe pour un nombre toujours croissant d'internautes. Une tendance qui oblige les champions du secteur à innover pour se maintenir dans la course et qui permet à de nouveaux venus de s'installer sur des créneaux de niche bien spécifiques.

Hotel.com sur montres connectées

Hotels.com, le site de réservation hôtelières du groupe Expedia, figure parmi les premiers professionnels du tourisme à s'intéresser aux montres connectées. Les clients de ce gadget pourront recevoir à leur poignet les informations relatives à leur réservation d'hôtel (adresse, prix, photos, liens Internet...). À condition de disposer de l'application du site sous Android, les usagers recevront une notification sur leur montre, à 14 heures, le jour où doit se faire leur enregistrement. Certes, ces montres connectées n'ont pas encore trouvé leur clientèle mais le service pourra être utile pour ceux qui ont tendance à oublier leur téléphone. En attendant, il sert aussi aux entreprises qui développent cette technologie, de montrer qu'elles restent à la pointe de l'innovation.

HotelTonight: à la dernière minute sur smartphone

De son côté, l'application à succès HotelTonight compte bien toucher un public toujours plus large. Contrairement à Booking ou Hotels.com, le service n'est pas accessible directement en ligne mais seulement au travers d'une application mobile qu'il faut télécharger. À ce jour, le service revendique 11 millions d'utilisateurs mobiles mais se contentait jusqu'à présent de permettre des réservations de dernière minute (d'où son nom) avec de solides réductions. Tout récemment, HotelTonight élargit les dates de réservation, jusqu'à 7 jours avant l'arrivée à l'hôtel (et pour une durée maximale de 5 jours).

«Ce changement ne nous fait pas perdre notre spécificité, explique Jared Simon, cofondateur de la société. Nous restons exclusivement dans le mobile et dans la dernière minute avec la simplicité d'usage qui a fait notre succès. Les clients nous demandaient dès l'origine d'étendre la possibilité de réservation mais nous ne l'avons fait qu'après avoir pu garantir que le processus de réservation se maintiendrait en trois clics.»

Au passage, HotelTonight en profite pour afficher de nouvelles ambitions face aux géants du secteur. La société vient ainsi de se doter d'un responsable du développement international qui a notamment œuvré pour Airbnb. Pour assurer un relais local, la société se dote de bureaux dans des villes telles que Berlin ou Sydney, mais également à Paris, l'un des marchés européens à plus fort potentiel.

HandiBooking: tous les lieux touristiques accessibles aux handicapés

Alors que la réservation d'hôtels en ligne devient un phénomène de masse avec des centaines de milliers d'hébergements référencés, un besoin se fait ressentir pour distinguer des offres spécifiques. C'est ainsi que HandiBooking vient de s'ouvrir cet été. Un site encore modeste, avec 2.300 établissements répertoriés pour l'instant et une ergonomie qui peut progresser, mais qui apporte un véritable service. Il permet de découvrir à travers tout le pays aussi bien des hôtels que des cafés, brasseries, restaurants, lieux de visite, loisirs, etc. accessibles aux handicapés. Sur l'hébergement en particulier, il est possible de repérer des établissements adaptés aux différents type de handicap (accessibilité en fauteuil ou pour les non voyants, adapté aux malentendants, etc.) et bien sûr de les réserver en ligne. Et pour toucher le plus grand nombre d'internautes, le site est déjà disponible en anglais et compte passer bientôt à l'espagnol avant d'envisager de référencer des lieux de vacances à l'étranger.

Quant à Halalbooking, un site qui propose des hébergements de vacances «en harmonie avec l'islam», il a démarré dès 2009 mais dispose depuis quelques mois seulement d'une version française. Des adresses principalement proposés en Turquie et dans les émirats et qui promettent des hôtels, des clubs ou des villas où l'on sert de la nourriture halal, des boissons non alcoolisées sans oublier piscines et spas unisexe ou plages privées réservées aux femmes. Une tendance qui connaît un vrai succès selon ses promoteurs puisque fin septembre se tenait à Grenade (Espagne) la première conférence sur le tourisme halal. Une manifestation où les spécialistes ont évalué ce marché à 200 milliards de dollars à l'horizon 2020 contre 137 milliards en 2012.

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant