Les sinistrés tentent de survivre

le
0
Dans les régions du Nord dévastées par le séisme et le tsunami, les secours ne sont pas encore arrivés.

Tout n'est plus que désolation sur la route de Tagajo, hameau coincé entre l'océan Pacifique et la métropole de Sendai (nord du Japon). Les voitures, dans la rue encore boueuse malgré les travaux de déblaiement de l'armée, longent des carcasses cabossées, ­comme mâchées puis recrachées par un gigantesque broyeur.

Soudain, à la radio, les présentateurs de nouvelles, qui n'annoncent que des informations catastrophiques depuis vendredi dernier, franchissent un nouveau degré dans la gravité: «À toutes les personnes à proximité des côtes des préfectures d'Iwate, de Fukushima ou de Miyagi: un tsunami arrive! Quittez immédiatement votre voiture et foncez vous réfugier le plus haut possible.» Tout autour, les gens courent se réfugier sur les toits des immeubles. Des soldats des Forces d'autodéfense (FAD), l'armée japonaise, mènent un petit groupe de riverains qui tente d'escalader l'autoroute suspendue au-dessus d'un paysage dévasté. «Plus que quinze minutes!» a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant