Les silences de Fillon

le
3
Les silences de Fillon
Les silences de Fillon

« Il est où, François Fillon ? Il a disparu ? » provoquait il y a une semaine Marine Le Pen, interloquée, comme d'autres, par son silence après la polémique sur ses propositions pour l'assurance maladie. Une tribune, publiée depuis dans « le Figaro », comme une visite de terrain mercredi dans un hôpital du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) n'ont pas levé tous les doutes, y compris dans son camp, sur le début de campagne présidentielle du candidat de la droite. « On n'a pas fini d'entendre parler de privatisation de la Sécurité sociale, même s'il ne l'a jamais dit et encore moins pensé. Mais il a trop tardé à réagir, et nos adversaires se sont engouffrés dedans », enrage l'un de ses partisans. D'autant qu'entre-temps Fillon a aussi été attaqué sur un autre sujet : son silence, pendant une bonne partie de la semaine dernière, sur la situation en Syrie et le drame d'Alep. Inquiétant pour la suite ?

 

La crainte Macron

 

« Il a beaucoup reçu ces derniers jours pour préparer son organigramme. Le rassemblement, ça se fabrique et ça prend surtout du temps », défend son directeur de campagne, Patrick Stefanini, qui rejette l'idée d'un quelconque patinage : « François Fillon est serein. Cette étape, je préfère qu'on l'ait derrière nous plutôt que devant, poursuit-il. En janvier, pendant que la gauche s'écharpera dans sa primaire, il aura une équipe constituée et rassemblée autour de lui et on pourra avancer sur son programme. »

 

« Fillon reste Fillon : taiseux, un peu dans sa bulle. Il refuse de céder au petit bruit médiatique », justifie un membre de son équipe de campagne. « C'est aussi une force. N'oublions pas que cette stratégie lui a permis de remporter très largement la primaire », reprend Florence Portelli, l'une de ses porte-parole. Ce qui ne convainc pas tout le monde, notamment chez les juppéistes qui craignent une hémorragie de certains électeurs de droite, potentiellement tentés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 il y a 9 mois

    Sans doute prend-il la précaution de ne pas constituer un faire valoir à tous ces présumés candidats en manque de notoriété. Qu'ils se battent d'abord au sein de leur parti avant de prétendre à une crédibilité.

  • M7361806 il y a 9 mois

    Il attend d'avoir de vrais copains avec programme pour jouer !

  • miez1804 il y a 9 mois

    Bravo Fillon, le silence mortifie l'ignorance!!!!