Les sidérurgistes se ruent sur le charbon

le
0
ArcelorMittal, associé à Peabody Energy, propose 3,5 milliards d'euros pour un groupe minier australien.

ArcelorMittal se met au charbon. Lundi, le premier producteur mondial d'acier a expliqué avoir «soumis une proposition pour acquérir jusqu'à 10% des actions de MacArthur par une société détenue à 40% par ArcelorMittal et à 60% par Peabody Energy». MacArthur est un groupe minier australien qui a produit l'an dernier 5,3 millions de tonnes de charbon. Et l'allié d'ArcelorMittal, l'américain Peabody, est le premier acteur du secteur du charbon.

Cet appétit pour les matières premières n'est pas nouveau de la part d'ArcelorMittal. Leur envolée ces dernières années fait en effet peser un vrai risque sur les marges des sidérurgistes, car il faut répercuter cette hausse sur le produit fini. Le groupe présidé par Lakshmi Mittal a dépensé beaucoup d'argent dans le minerai de fer ces derniers mois, comme le montre l'acquisition du canadien Baffinland pour 420 millions d'euros ou l'investissement de 1,5 milliard d'euros destiné à accroître ses capacités au Québec.

L...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant