Les Sicav monétaires à la peine

le
0
© Fotolia
© Fotolia

(lerevenu.com) - Les rachats nets de titres d'OPCVM monétaires (sicav et FCP) se sont poursuivis en décembre :
?2,5 milliards d'euros, après ?4,6 milliards en novembre. Sur un an, l'encours a ainsi diminué de 11%, à 284,3 milliards à fin décembre, précise la Banque de France.

Sur l'ensemble de l'année, les retraits nets atteignent 34,7 milliards. Ils résultent des désinvestissements des assurances, des sociétés non financières, des administrations publiques et des ménages. En revanche, les banques, OPCVM non monétaires et autres intermédiaires ont procédé à des souscriptions nettes pour près de 15 milliards.

Les retraits nets des OPCVM non monétaires (actions, obligations, mixtes?) ont été moins importants en décembre (?0,4 milliard) que le mois précédent (?1,2 milliard). L'encours global a diminué de 1,7 milliard sur le mois, à 944,2 milliards, la hausse modeste des valeurs liquidatives (+0,2 %) ne compensant pas l'effet des rachats.

En 2013, les rachats nets de titres d'OPCVM non monétaires (?20,2 milliards) concernent toutes les catégories de fonds : ?6,6 milliards pour les «autres fonds», ?6,3 milliards pour les fonds obligations, ?5,5 milliards pour les fonds actions et ?1,8 milliard pour les fonds mixtes. Les encours ont augmenté de 56,6 milliards en 2013, grâce aux effets de valorisation, particulièrement marqués pour les fonds actions (+ 43,4 milliards).

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant