Les Sherlock Holmes de la sécurité sanitaire

le
0
En France, la sécurité alimentaire dépend de nombreux contrôles effectués tout au long de la chaîne alimentaire, du producteur jusqu'au consommateur

«Depuis l'instauration du “paquet hygiène” en 2006, tous les opérateurs sont désormais légalement responsables des produits qu'ils mettent sur le marché, explique Laurent Laloux, qui dirige le Laboratoire de sécurité des aliments à l'Anses. Ils doivent s'assurer par des autocontrôles et des procédures de surveillance internes que leurs produits sont sains pour le consommateur.  Les services de l'État interviennent par deux voies: la Direction de l'alimentation, qui dépend du ministère de l'Agriculture, s'appuie sur les directions départementales des services vétérinaires pour vérifier que ces procédures sont respectées dans les entreprises de production ou de restauration des différentes filières alimentaires, et surveiller ces risques.»

«Ce système est désormais bien intégré dans certaines filières industrielles ou de restauration collective, ajoute le spécialiste, mais les petites entreprises de restauration rapide ou les artisans sont plus démuni

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant