Les shebabs, cette autre menace djihadiste

le
0
Des insurgés islamistes somaliens shebabs.
Des insurgés islamistes somaliens shebabs.

En 2013, al-Qaida avait surtout fait parler d'elle dans le Nord-Mali. Mais l'attaque samedi d'un centre commercial de Nairobi, qui a fait au moins 69 morts et 200 blessés, vient rappeler le pouvoir de nuisance de la nébuleuse islamiste à 7 000 kilomètres du Mali, au coeur de la capitale kényane. En revendiquant sur Internet l'attentat meurtrier, les islamistes shebabs ont prouvé leur capacité à frapper des cibles étrangères dans la Corne de l'Afrique. Mais qui sont réellement ces insurgés somaliens ?

Ce mouvement, qui signifie "jeune" en arabe, trouve son origine dans l'Union des tribunaux islamiques (UTI), une alliance constituée dans les années 2000 en Somalie, qui s'est brièvement emparée du pouvoir en 2006. "Ce régime n'était pas détesté par la population, car il a ramené un certain ordre religieux, mettant un terme au pouvoir des milices claniques dirigées par des chefs de guerre", explique au Point.fr Francis Soler*, rédacteur en chef de La Lettre de l'océan Indien.

Instaurer la charia

Mais l'émergence d'un pouvoir islamiste souhaitant instaurer la charia suscite l'inquiétude des pays voisins, qui craignent la contagion. Soutenues par les États-Unis, les troupes éthiopiennes pénètrent dans le pays en décembre 2006 pour renverser l'UTI. Cette intervention scinde l'alliance islamique en deux : les plus modérés, qui s'accommodent de l'intervention de l'armée éthiopienne, et ceux, plus radicaux, qui décident de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant