Les services secrets américains avaient prédit l'"État islamique"

le
1
Le rapport alarmant des services de renseignements du Pentagone sur l'essor des djihadistes en Syrie et en Irak n'a pas poussé Barack Obama à agir.
Le rapport alarmant des services de renseignements du Pentagone sur l'essor des djihadistes en Syrie et en Irak n'a pas poussé Barack Obama à agir.

Un rapport explosif fourni par le département d?État et le Pentagone circule depuis plusieurs semaines sur les sites d'information alternatifs, sans que les grands médias américains - hormis quelques titres conservateurs - ne s'en fassent l'écho. Il met pourtant en avant le fiasco de l'administration Obama dans sa gestion des crises syrienne et irakienne, qui ont enfanté l'organisation État islamique (EI). Dès le 5 août 2012, ce rapport d?information de la DIA (Defense Intelligence Agency, les services de renseignements du Pentagone) alarmait les responsables de la CIA, du département d'État, et du Pentagone sur la radicalisation de la rébellion syrienne et le possible établissement d'un « État islamique » à l'est de la Syrie, avec de « graves conséquences en Irak . Deux ans plus tard, la « prédiction » devenait réalité avec la proclamation en juin 2014 d'un "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak.

« Il s?agit d?une compilation d?informations extrêmement précises qui prédit tout ce qui allait arriver dans la région avec l'essor de l'EI », se félicite Tom Fitton, président de Judicial Watch,un cabinet d?avocats spécialisé dans la surveillance des activités du gouvernement américain. Classée à droite de l?échiquier politique, l'organisation, qui se déclare « conservatrice » mais « non partisane », a obtenu les documents après avoir poursuivi l'administration Obama en mai 2015 devant la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mercredi 10 juin 2015 à 15:16

    Facile ! Ils l'ont tellement aidé !