Les Serbes du Kosovo défient Belgrade

le
0
Leur référendum sonne à la fois comme un appel au secours et un ultimatum.

«Acceptez-vous les institutions de la prétendue République du Kosovo installée à Pristina?»Difficile de répondre autrement que par la négative à une question ainsi formulée lorsqu'on habite dans le nord du Kosovo, peuplé majoritairement par des Serbes qui demandent leur rattachement à la «mère patrie», la Serbie voisine. Bravant les températures glaciales et les mises en garde de la communauté internationale, les autorités de Kosovska Mitrovica (Mitrovicë pour les Albanais) ont pourtant maintenu leur référendum les 14 et 15 février. Près de 35.000 électeurs sont ainsi appelés aux urnes pour une consultation dont le résultat ne fait aucun doute -et ne sera reconnu par aucun des acteurs de la région.

Des bureaux de vote sont ouverts à Mitrovica, mais aussi dans trois localités voisines, Zubin Potok, Zvecan et Leposavic. Les noms de ces villages ont surgi sur la carte géopolitique des Balkans en juillet 2011 lorsque leurs habitants ont érigé des barricades

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant