Les sept douaniers «ripoux» mis en examen

le
0
Les agents sont soupçonnés de vol en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs. Selon le directeur général, les sanctions peuvent aller jusqu'à la révocation.

Les investigations ayant mené au placement en garde à vue, puis à la mise en examen samedi pour vol en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs, de sept douaniers pourraient prendre une ampleur encore insoupçonnée. Les sept douaniers ont d'ailleurs été placés en détention conformément à la demande du parquet de Bobigny. «Une procédure de suspension est d'ores et déjà engagée» à leur encontre, dans l'attente des suites de la procédure judiciaire, ont annoncé dans un communiqué le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac.

Face à un scandale qui risque d'écorner l'image de l'institution, son directeur général, Jérôme Fournel, monte au créneau dans un entretien exclusif au Figaro. «Si les soupçons se confirment, nous sommes face à une affaire qui est à la fois inacceptable et hors norme, concède-t-il. J'ai d'ores et déjà saisi le chef de l'inspection des services douaniers, afin qu'i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant