Les séparatistes d'Ukraine reportent leurs élections contestées

le , mis à jour à 18:05
1

(Actualisé avec réactions ukrainienne et française) KIEV, 6 octobre (Reuters) - Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé mardi le report d'élections régionales prévues cet automne dans les secteurs sous leur contrôle, rapporte l'agence de presse séparatiste DAN. Les scrutins, initialement programmés le 18 octobre pour la république populaire autoproclamée de Donetsk et le 1er novembre pour la république populaire autoproclamée de Louhansk, sont repoussés jusqu'à février prochain, précise DAN qui cite un représentant des rebelles. Cette décision a été saluée par le Kremlin, Paris et Berlin. "Le président de la République se félicite de l'annonce du report des élections locales", a déclaré l'Elysée dans un communiqué, y voyant "le résultat des discussions du format Normandie de vendredi à l'Elysée avec M. Poutine, Mme Merkel et M. Porochenko". "Elle permet la poursuite de la mise en oeuvre de l'accord de Minsk qui est la seule solution à un règlement pacifique de la situation en Ukraine", poursuit le communiqué. Un responsable gouvernemental allemand a estimé que Vladimir Poutine avait tenu l'engagement qu'il avait pris vendredi. "La décision des séparatistes de reporter les élections ouvre la voie à la tenue de ces élections dans le cadre de l'accord de Minsk", a-t-on ajouté de source diplomatique allemande. A Kiev, le gouvernement ukrainien contestait la légalité de ces scrutins. "Cela ouvre la voie à une restitution du Donbass via des élections conduites en accord avec la législation ukrainienne, les critères de l'OSCE et naturellement en l'absence de forces d'occupation", a réagi le président ukrainien Petro Porochenko sur sa page Facebook. François Hollande et Angela Merkel, qui ont discuté vendredi avec les présidents russe et ukrainien avaient déclaré à l'issue de ces entretiens que ces élections prévues dans les régions séparatistes devraient être reportées afin que les conditions soient réunies pour les rendre incontestables. (voir ID:nL5N1223V3 ) Le président français et la chancelière allemande mènent une médiation dans le conflit ukrainien: ce sont eux qui ont négocié en février dernier à Minsk avec Poutine et Porochenko un accord en vue d'un règlement politique de la crise. L'accord signé dans la capitale biélorusse prévoyait la tenue des élections régionales dans le Donbass en même temps que dans le reste de l'Ukraine, le 25 octobre, mais Kiev a indiqué qu'elles ne pourraient pas se tenir comme prévu dans les régions séparatistes en raison des conditions de sécurité toujours très précaires. (Pavel Polityuk, avec Sabine Siebold à Berlin, Alexander Winning à Moscou et Jean-Baptiste Vey à Paris, Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jany7 le mardi 6 oct 2015 à 18:16

    aie les US ça se passe pas comme vous le souhaitiez !!