Les seniors, plus gros acheteurs de fruits et légumes

le
0
Le cœur de clientèle des acheteurs de fruits et légumes est majoritairement composé de sexagénaires et de septuagénaires. (gpointstudio/shutterstock.com)
Le cœur de clientèle des acheteurs de fruits et légumes est majoritairement composé de sexagénaires et de septuagénaires. (gpointstudio/shutterstock.com)

(AFP) - Les ménages seniors ont représenté 46% des achats en volume de fruits et légumes pour l'année 2014, selon une étude du cabinet Kantar Worldpanel publiée pour l'établissement public FranceAgriMer.

"Le c½ur de clientèle des acheteurs de fruits et légumes est majoritairement composé de sexagénaires et de septuagénaires qui représentent respectivement 19% et 17% de la population française", indique cette étude.

"Les jeunes, les quadragénaires et les familles avec bébé (soit au total 28% de la population française), sont pour leur part sous-acheteurs de fruits et légumes", souligne-t-elle.

Ces ménages ne pèsent que pour 18% en volume et pour 19% en valeur dans les achats de fruits et légumes.

En 2014, toutefois, le c½ur de clientèle a réduit ses achats par rapport à l'année précédente, "contrairement aux sous-acheteurs qui les ont augmentés, ce qui est plutôt encourageant", assure l'étude.

En effet, les jeunes et les quadragénaires ont été "légèrement plus nombreux" (+5,4%) à acheter des fruits et légumes et ont augmenté leur niveau d'achat moyen (+8,8%). Leur budget moyen d'achat a lui aussi progressé (+1,8% et +7,9%). 

Les Français ont acheté en moyenne 168,2 kilos de fruits et légumes par ménage en 2014, un chiffre en hausse, alors que la somme moyenne dépensée s'est elle révélée en baisse à 364,5 euros en 2014 contre 371,8 en 2013.

Les circuits de distribution de ces produits évoluent également: les supermarchés ont ainsi vu leur clientèle diminuer. Le volume d'achat s'est inscrit en baisse de 3,5% et cumulé avec la baisse du prix moyen, les sommes dépensées par les ménages dans ces enseignes ont connu un recul marqué de 6,5%.

Dans le même temps, la part de marché des marchés et des commerces spécialisés s'est accrue et les quantités vendues ont augmenté de respectivement 3,1% et 7,3% tandis que les sommes dépensées étaient en hausse de 0,3% et 4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant