Les "seniors" inquiets de l'avenir des retraites complémentaires

le
34
Un retraité manifeste le 17 mars 2015 à Marseille pour une meilleure protection des droits des seniors. (© B. Horvat / AFP)
Un retraité manifeste le 17 mars 2015 à Marseille pour une meilleure protection des droits des seniors. (© B. Horvat / AFP)

Un paradoxe ? Plus de 8 seniors sur 10 se disent inquiets de l'avenir des retraites complémentaires. Pourtant, cette inquiétude ne les incite pas pour autant à souscrire à un dispositif d'épargne personnel, ni à vouloir travailler au-delà de l'âge de départ à taux plein, selon une enquête publiée lundi.

Bloc "A lire aussi"

L'édition 2015 de cette étude sur les seniors en entreprises, réalisée pour Entreprise et Carrières (Wolters Kluwer), NotreTemps.com et le groupe Menway, montre que les Français de plus de 45 ans sont 84% à se dire «personnellement inquiets» quant à l'avenir des régimes Agirc (cadres) et Arcco (tous les salariés), dont le sauvetage fait l'objet de négociations entre les partenaires sociaux avec une prochaine réunion programmée le 22 juin.

Faute de mesures, les réserves de l'Agirc et l'Arcco, utilisées pour payer les pensions de 12 millions de bénéficiaires, seront épuisées d'ici à 2018 pour le premier, 2027 pour le second. Or les pensions complémentaires représentent en moyenne la moitié de la pension des cadres, un quart pour les autres salariés.

Malgré cette incertitude, 71% des personnes ayant répondu à l'enquête n'ont pas souscrit de plan d'épargne personnel type plan épargne retraite populaire (Perp). Interrogés sur les mesures mises en place par leur entreprise à cet

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le mardi 16 juin 2015 à 09:21

    j'aurai du dire avait mérité, il en a pas profité longtemps

  • M1945416 le mardi 16 juin 2015 à 09:18

    mon père a travailler 44 ans, à 10km de la maison, il allait a son boulot à vélo, pendant 10 ans, puis a mobylette, été comme hivers … 50h de travail au début de sa carrière, alors manu , je pense qu'il a mérité sa retraite , non?

  • M2711013 le mardi 16 juin 2015 à 09:05

    MANU !!! on n'a rien pillé ! juste bossé 42 ans et plus ! alors lève toi et bosse, et je te le dis, tu auras un jour une retraite ... allez Manu, un dernier p'tit joint, et on cherchera du boulot..... demain, s'il fait beau !

  • M1945416 le mardi 16 juin 2015 à 08:56

    Autre chiffre choc: 30% de la dérive des dépenses de l'Etat depuis 2006 sont dus aux retraites des fonctionnaires. Sur les 26 milliards (1,3 point de PIB!) d'augmentation des dépenses de l'Etat, 8 milliards ont servi à financer le système de retraites du public. Cette augmentation a été totalement financée par la dette.

  • M1945416 le mardi 16 juin 2015 à 08:55

    Sur l'ensemble de la période de versement estimée, les retraites de la fonction publique représentent aujourd'hui un engagement total variant, selon le taux d'actualisation, de 1200 à 1400 milliards€. Autrement dit, l'Etat s'est engagé à verser à ses fonctionnaires une somme équivalent à 70% de la dette publique au titre des pensions.Un chiffre qui donne le tournis, et qui permet de mesurer l'ampleur des dégâts.

  • M1945416 le mardi 16 juin 2015 à 08:55

    heu, ils ont bossé , plus de 50H , pas de 5em semaine de congé , pas de 35h , vous y allez un peu fort manu331, au lieu de taper suer ceux qui ont bossé et remplis les caisses, faudrai voir le véritable pb , ceux qui se goinfre

  • M2711013 le mardi 16 juin 2015 à 08:19

    Et au lieu de faire celà, on nous parle d'augmenter les ... fonctionnaires ! donc leurs retraites ! Liberté, EGALITE, fraternité....

  • M2711013 le mardi 16 juin 2015 à 08:17

    C'est plus de 14 Milliards d'euros que l’État tout puissant a volé à l'AGIRC/ARRCO pour assurer sans mettre la main au portefeuille, les généreuses retraites des agents RATP, EDF, SNCF qui n'ont jamais été provisionnées ! Rendez le pognon, et on sera à l'équilibre !

  • M2711013 le mardi 16 juin 2015 à 08:17

    Il est urgent : 1/ d'aligner le calcul des retraites des fonctionnaires sur celui du privé, 2/ de rembourser à l'AGIRC/ARRCO les plus de 14 milliards volés dans les caisses de ces organismes par les pouvoirs successifs pour payer ce qu'ils n'avaient pas su prévoir ! 3/ d'augmenter de 25% TOUS les retraités du privé !

  • M2711013 le mardi 16 juin 2015 à 08:16

    Il n'y a pas de problème d'équilibre financier des régimes AGIRC/ARRCO ! le problème est la spoliation des régimes AGIRC/ARRCO par l'Etat au bénéfice de SES fonctionnaires ! (comprendre ses Electeurs !!!)