Les seniors, enjeu majeur de la croissance économique

le
21
Les seniors, enjeu majeur de la croissance économique
Les seniors, enjeu majeur de la croissance économique

Ils seront 20 millions en 2030 et leur revenu disponible est estimé à 400 milliards d'euros. Les seniors représentent donc une formidable opportunité de croissance comme le montre le succès du salon Silver Economy Expo qui se déroule les 4 et 5 décembre à Paris et dont « le Parisien Economie » est partenaire.

Le troisième âge est mort, vive les seniors ! C'est la plus jeune de nos filières économiques mais sûrement une des plus prometteuses à en croire l'intérêt que lui porte le gouvernement qui l'a officiellement baptisée « silver économie » l'an dernier. Et la Commission 2030 l'a inscrite parmi les sept ambitions prioritaires pour la France. Entièrement dédiée aux personnes âgées, cette « économie des tempes grises » a pour vocation d'encourager toutes les innovations qui permettront de faire reculer la perte d'autonomie. Et de tout faire pour que les Français profitent pleinement et sereinement de l'après-60 ans.

C'est donc une formidable opportunité de croissance qui s'ouvre pour les entreprises françaises, et notamment pour les TPE et les PME. Ce marché naissant qui reste à organiser et à structurer vise une clientèle en pleine expansion. Transition démographique oblige, le nombre de papy-boomers ne cesse de croître : les personnes âgées de 60 ans ou plus sont aujourd'hui 15 millions. En 2030, elles seront 20 millions. Le marché de la silver économie est donc mathématiquement promu à un bel avenir. Estimé à 93 milliards d'euros en 2013, il devrait en effet bondir de 41 % en sept ans pour dépasser les 130 milliards d'euros en 2020, selon Lemarchedesseniors.com, un site d'études spécialisées sur le secteur. C'est dire si le comportement des 15 millions de ménagères seniors de plus de 60 ans est désormais observé à la loupe par les entreprises françaises. Selon le gouvernement, la silver économie devrait ainsi générer, d'ici 2020, la création de 300 000 emplois nets selon la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mardi 2 déc 2014 à 11:50

    Evidemment, isleleu, jpdeniel est dans la stratosphère : grand bien lui fasse ! :D

  • knbskin le mardi 2 déc 2014 à 11:49

    Eh oh, imozen et b.renie ... J'ai 63 ans, et quand je finance une startup ou un labo de recherche, j'ai "vaguement" l'impression de participer à "construire la France de demain". Même chose avec mon portefeuille de VM ou quand je milite dans mes associations. Non ? Alors on n'enterre pas les "vieux schnocks" trop vite, mmh ? ;)

  • lsleleu le mardi 2 déc 2014 à 11:13

    @ jpdeniel Votre crétinerie ne mérite pas de commentaires

  • jpdeniel le mardi 2 déc 2014 à 08:21

    comme 95 % des seniors sont des mal baisés ... je pense qu'il faut donc mettre les jeunes au service des seniors dans ce domaine .... mdr ... avis aux amateurs ^^

  • jpdeniel le mardi 2 déc 2014 à 08:19

    pourquoi on peut pas mettre j'aime sur les commentaires de ce site .... il est bizarement fait ce machin

  • b.renie le mardi 2 déc 2014 à 06:34

    Ils vivent des fruits de leur travail d'hier car aujourd'hui ils consomment leurs économies et ne produisent plus rien. Ce ne sont pas les séniors qui construisent la France de demain; Il faut une politique audacieuse de la famille et de l'instruction publique et ne pas décourager le goût du risque de l'entreprise. Les seniors sont consommateurs spectateurs, le reste de la population sont les acteurs et les créateurs de l'économie réelle

  • mim69005 le mardi 2 déc 2014 à 06:13

    A condition que les augmentations de taxes et impôts divers ne leur amputent pas de manière exponentielle leurs économies et leurs revenus !

  • CHAKHO le lundi 1 déc 2014 à 20:43

    Et maintenant on nous raconte que le vieillissement de la population est une formidable opportunité pour l’économie

  • kejocol le lundi 1 déc 2014 à 18:13

    Tous les retraites ne sont pas au meme niveau. Certains gagnent une belle retraite mais nombreux sont ceux qui gagnent moins de 1200€. les pensions sont maintenant au niveau des cotisations.

  • imozen le lundi 1 déc 2014 à 17:54

    le moteur de la croissance ? L'envie d'entreprendre, l'envie de travailler. Cela ne concerne guère les seniors.les freins à la croissance ? cotisations, taxes et impôts. le poids des fonctionnaires territoriaux, et le coût des élus, politiciens et syndicats. Sans oublier l'assistanat, c'est-à-dire les primes à l'inactivité pour ceux qui sont aptes et en âge de travailler