Les sénateurs préservent les tarifs des médecins

le
0
Les complémentaires santé voulaient, à terme, négocier des baisses de prix avec tous les praticiens.

Les complémentaires santé ne pourront pas faire pression sur les tarifs des médecins, mais elles pourront négocier ceux des audioprothésistes, des chirurgiens-dentistes et des opticiens. C'est le sens de la proposition de loi du député socialiste Bruno Le Roux sur les réseaux de soins qui a été adoptée mercredi après-midi par le Sénat.

Ces réseaux permettent aux complémentaires santé d'obtenir des prix plus bas ou de mieux rembourser leurs assurés dans les domaines faiblement couverts par l'Assurance-maladie obligatoire (prothèses dentaires, lunettes et audioprothèses). Jusqu'à présent, seuls les assureurs et les instituts de prévoyance avaient officiellement le droit de créer ces réseaux agréés. Aujourd'hui, 20 millions de Français, au bas mot, en profitent déjà. Certaines mutuelles avaient commencé à développer elles aussi de tels réseaux, avant qu'une ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant