Les sénateurs pointent le retard pris par la réglementation européenne des indices

le
0

(NEWSManagers.com) -

La commission des affaires européennes du Sénat déplore le retard pris dans l'adoption d'une législation majeure pour la stabilité de l'économie et des marchés financiers européens et s'interroge sur les conséquences, pour le secteur financier, de la stratégie britannique de cavalier seul. Mercredi 19 mars, la commission présidé par Simon Sutour note que " les plaintes et les amendes sur le dossier de manipulation du Libor continuent d'affluer et que les soupçons se portent maintenant sur une manipulation des indices de change, tandis que la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen a choisi... de ne pas se prononcer."

Selon les sénateurs, la limitation trop drastique du champ du règlement ? excluant notamment tous les indices sur matières premières ? proposée par Sharon Bowles, rapporteur britannique du texte au Parlement européen, a rendu tout accord impossible dans les délais impartis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant