Les secrets de la réussite de Playmobil

le
0
La PME familiale allemande parie sur 5 % à 8 % de croissance en 2012.

C'est l'histoire d'une PME familiale, ancrée dans la campagne bavaroise, qui affiche une insolente santé. Playmobil a battu l'an passé son propre record de ventes (55 millions de boîtes dans le monde) et s'apprête à renouveler l'exploit cette année. L'entreprise allemande, qui a doublé son chiffre d'affaires en dix ans, vise une croissance de 5 % à 8 % en 2012, portée par le retour aux «valeurs sûres» en temps de crise. L'offensive de son rival Lego, avec une gamme dédiée aux filles (Lego Friends), n'a pas entamé les performances de Playmobil, dont 40 % des utilisateurs sont des fillettes.

Le groupe Geobra Brandstätter doit beaucoup à ses bonshommes Playmobil. En 1974, après s'être enrichi en important des États-Unis le Hula Hoop, le fabricant de jouets était au plus mal, plombé par la crise pétrolière. Jusqu'à ce qu'un de ses ingénieurs, Hans Beck, invente une figurine de petite taille pour tirer le meilleur parti d'une matière plastique devenue onéreus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant