Les secrets de la prospérité du Bayern Munich

le
0
Le club allemand, qui disputera samedi la finale de Ligue des champions, a des recettes équilibrées et se préserve des excès.

Avec ses comptes excédentaires depuis vingt ans, ses 278 millions d'euros de fonds propres et une trésorerie estimée à 127,2 millions, le Bayern Munich a construit ses succès sportifs sur un modèle économique pérenne. Avec maîtrise des coûts et stratégie de diversification des ressources en guise de fondamentaux. C'est un exemple pour le football européen, dont l'endettement reste endémique. Alors que l'ensemble des clubs européens a cumulé 1,7 milliard d'euros de pertes pour l'exercice 2011-2012 selon l'UEFA, le club bavarois a affiché 11 millions de profits dans la même période.

«Ne pas avoir eu la moindre perte à déplorer lors des deux dernières décennies n'est pas habituel dans le monde du football. Beaucoup de clubs européens, dont certains en France, perdent invariablement de l'argent à la fin de chaque saison», confie au

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant