Les secrets de famille au goût du jour

le
0
L'évolution de la société a sensiblement modifié les non-dits familiaux, mais pas leur fréquence.

A priori, tout devrait avoir changé: la communication est, dans de nombreux domaines, élevée au rang de vertu ; les enfants sont considérés comme des «personnes», les femmes se sont émancipées... Concernant les familles, on pourrait donc légitimement penser que la parole circule plus librement, et que les «cachotteries» qui s'y faisaient pendant les siècles passés se sont raréfiées.

Nathalie Duriez, psychothérapeute familiale au Centre Monceau, et auteur de Changer en famille (Ed. Érès), émet pourtant des doutes sur ce point: «Des secrets de famille, il y en a autant qu'avant, observe-t-elle. Car, même si le contexte change, taire cer­taines informations bouleversantes reste pour le groupe familial un réflexe de protection courant.»

Soit. Mais si le mécanisme reste, certaines thématiques nouvelles émergent effectivement. «L'évolution est très nette...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant