Les SDF sont de plus en plus nombreux en France

le
0
Les SDF sont de plus en plus nombreux en France
Les SDF sont de plus en plus nombreux en France

Ils dorment dehors ou dans des structures d'hébergement, sont en majorité étrangers et parfois travaillent : en 2012, la France comptait 112 000 SDF, dont 31 000 enfants, dans les moyennes et grandes agglomérations, un chiffre en hausse de 44% en 11 ans, selon une étude de l'Insee.

Dans son «Portrait social de la France», rendu public mercredi, l'Insee dévoile la «grande diversité» de la population de sans-domicile en France, à partir d'une enquête sur les personnes ayant fréquenté les services d'hébergement ou de restauration dans les agglomérations de plus de 20 000 habitants, au premier trimestre 2012.

Les personnes dites sans-domicile sont celles privées de logement personnel, qui dorment dans un endroit non prévu pour l'habitation (rue, jardin public, gare, squat, etc.) ou sont hébergées dans des centres d'urgence ou d'autres structures pour des durées plus longues.

Cette population, généralement mal connue, avait fait l'objet d'une première enquête en 2001: depuis, le nombre de SDF a augmenté de 44%, pour s'établir à 81 000 adultes, accompagnés de 31 000 enfants. Le chiffre ne couvre pas toute la réalité des sans-domicile, certainement plus nombreux, si l'on inclut notamment ceux qui ne fréquentent aucun service d'hébergement ou de restauration, et ceux vivant dans des communes rurales ou de moins de 20 000 habitants.

Davantage de femmes et d'enfants

Selon l'enquête, une majorité de sans-domicile (55%, 45 000 personnes) sont nés à l'étranger, dont plus de la moitié dans un pays d'Afrique (Maghreb et Afrique subsaharienne), souvent francophones. Parmi les 16 000 non-francophones, deux tiers sont nés dans un pays d'Europe de l'Est ou en ex-URSS.

C'est une population en majorité jeune et masculine, mais les femmes (38%) et les enfants sont de plus en plus nombreux, en particulier parmi les SDF nés à l'étranger: 40% sont accompagnés d'enfants, contre seulement 16% pour les sans-domicile nés en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant