Les SCPI préférées des français en 2013

le
0

Les SCPI continuent d'avoir le vent en poupe. Les premières estimations indiquent que la collecte 2013 sera identique à celle de 2012. Le palmarès des SCPI les plus plébiscitées par les français démontre un attachement particulier à la stabilité des résultats, que ce soit en terme de distribution que de prix.

La collecte d'une SCPI témoigne aussi bien de la confiance des épargnants que d'une gestion performante. Selon les premières estimations, la collecte globale des SCPI atteindrait 3 Mds € en 2013, un chiffre identique à celui de 2012, une année historiquement dynamique.

Globalement, le classement montre que sur les 10 plus fortes collectes de l'année, 8 appartiennent à l'univers des SCPI de bureaux. Les 2 autres sont plutôt orientées « commerces » (Immorente et Actipierre Europe). Preuve d’une forte concentration, les 10 premières SCPI concentreraient environ 70% de la collecte de l’ensemble du marché.

Les SCPI fiscales (Malraux, Déficit foncier, Duflot) figurent quant à elles, en queue de peloton. Mais s'agissant de produits de niche, il n'y a pas à s'en étonner. En effet, destinées à répondre à des problématiques spécifiques d'optimisation fiscale, ces SCPI concernent une population plus réduite. Elles suivent plus ou moins la même tendance chaque année. Et force de constater que le lancement des 3 SCPI Duflot (Ciloger, la Française AM) n'a pas vraiment modifié la donne. Pour autant dans un contexte d'alourdissement de la fiscalité, l'année dernière a vu un léger engouement en particulier pour Reximmo Patrimoine 3 (Amundi Immobilier) dont les capitaux collectés s’élèvent à 40 M€.

 

Plus en détail, la première marche du « Top 5 » des SCPI d’immobilier d’entreprise est occupée par Primopierre (Primonial) dont la collecte nette des retraits atteint 251 M€, en hausse de 10% par rapport à l’année dernière. Après avoir reçu quelques 218 M€ en 2012, la SCPI a battu un nouveau record en 2013 grâce notamment à la puissance de son réseau de distribution, et au succès du fonds € que Primonial a lancé avec Suravenir. La SCPI a d’ailleurs du modifier son capital maximum pour répondre à ses ambitions. Le maintien de sa distribution à un niveau confortable (5,3 %) annoncée dès le second semestre a conforté les investisseurs. Ces derniers ont vu leur confiance récompensée avec la hausse du prix de part qui a eu lieu le 3 mars 2014 (+2,6%).

 

Deuxième avec 238 M€ (+9,5%) Accimmo Pierre créée l’évènement en s’appuyant sur la force du réseau commercial de BNP Paribas. Mais pas seulement. La sélection des actifs au risque de garder les fonds disponibles plus longtemps conduit la SCPI à renoncer à des rendements « spot » porteurs souvent de risque au profit de performances pérennes sur le long terme. Une stratégie prudente qui se traduit par un taux de distribution de 4,7%.

Sur la 3ème marche du podium, on retrouve la championne 2012 qui, en 2013, a collecté 224 M€. PF02 (Perial) a trouvé la recette pour rester cette année encore parmi les véhicules préférés des épargnants : Une démarche environnementale inscrite dans ses gènes ainsi qu'une distribution parmi les plus élevés du marché (5,27%). Bonus apprécié, la revalorisation de la valeur de part en 2012.

 

Toujours aussi discrète, Notapierre (Unofi) affiche une collecte régulière (164 M€) qui lui assure la fluidité d'un marché secondaire où aucune part n'est en attente de retrait. Cerise sur le gâteau, la SCPI a aussi revalorisé son prix de part en 2014, dès le premier janvier, celui-ci s’appréciait de près de 3%. Son taux de distribution s'est maintenu à 5 % en 2013.

 

Dernière du « top 5 » avec engrangeant une collecte nette de 156,2 M€ (181 M€ en 2012) Immorente (Sofidy) est la première capitalisation du marché (1,8 Md €). La SCPI délivre année après année des résultats supérieurs à la moyenne du marché et connait une progression régulière du prix de sa part depuis plus de 10 ans. Les nombreux investissements réalisés en 2013 (170 M€) ont eu pour conséquence de relever la valeur de réalisation du patrimoine mais aussi d'adopter un profil plus opportuniste en infléchissant sa stratégie vers les actifs de bureaux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant