Les SCPI du Groupe Perial collectent 90 millions d'euros en 2010

le
0

L’année 2010 a tenu ses promesses et PERIAL compte bien poursuivre sur sa lancée en 2011 pour profiter des opportunités offertes par son marché.

2010, un bon cru pour l’immobilier et pour PERIAL

2010 a été une année de transition pour le marché immobilier avec un contexte favorable pour l’immobilier de rendement. Fait marquant en 2010, les OPCI et les SCPI ont nettement augmenté leur part de marché, en effet, les SCPI ont représenté plus de 11% des volumes des investissements. Sur le marché locatif, les loyers se stabilisent et une vraie demande se confirme pour des locaux de qualité, bien localisés et énergétiquement performants. "Dans un contexte de taux bas et d’incertitudes vis-à-vis des marchés boursiers, les épargnants et les investisseurs institutionnels se sont logiquement tournés vers des placements aux rendements réguliers et pérennes. L’immobilier est redevenu une classe d’actifs refuge considérée à juste titre comme plus résistante, plus stable et moins risquée", commente Eric Cosserat, Président du groupe PERIAL. PERIAL a ainsi enregistré une forte collecte en 2010 sur les SCPI du Groupe soit 90 millions d’euros, dont 76 millions pour la SCPI à dimension environnementale PFO2. Avec désormais 1.600 associés à son actif, cette SCPI est maintenant un placement reconnu et recherché. PERIAL a également confirmé ses objectifs en matière d’architecture ouverte. Par ailleurs, PERIAL a réalisé 66 millions d’euros d’acquisition et 10 de cession d’actifs en 2010 pour le compte de ses fonds gérés. PERIAL applique une gestion résolument active sur ses SCPI, ouvertes ou fermées, afin de valoriser au maximum leur patrimoine et garantir un rendement performant aux investisseurs. Par conséquent, la performance globale des SCPI du Groupe a également montré une certaine résistance en 2010 : PF1 : + 5,83 % + 2,83% de valorisation PFO : + 5,38 % PF2 : + 5,92 % +2,72% de valorisation PFO2 : + 5,55 % 2011 : des enjeux plus prégnants… En 2011, le marché immobilier devrait connaitre une croissance fragile et nuancé compte tenu d’un climat d’incertitude toujours bien présent. Néanmoins les investisseurs resteront orientés sur des actifs sécurisés et tangibles comme l’immobilier, mais demeureront plus vigilants que jamais dans leur analyse des actifs immobiliers. En 2011, les taux de rendement des immeubles devraient se stabiliser avant de remonter si l‘on prend en compte une hausse probable des taux d’intérêt. En 2011, les grandes entreprises devraient alimenter les transactions. Le taux de vacance devrait se stabiliser autour de 7%. Enfin, la demande sur produits de qualité et bien situés pourrait connaître des tensions entraînant une légère hausse des loyers. Selon Eric Cosserat, "En tant que spécialiste de l’immobilier, PERIAL doit participer à l’engouement des investisseurs pour l’immobilier, tout en maintenant son niveau d’exigence dans la sélection des biens immobiliers". … et des ambitions plus fortes "Dans ce contexte, nous sommes dans tous les cas bien positionnés pour tirer avantage de toutes les opportunités qui s’offrent, c’est pourquoi nous nous donnons des objectifs ambitieux de collecte, notamment sur PFO2 et sur la clientèle institutionnelle, et souhaitons investir plus de 200 millions d’euros dans des acquisitions toujours de qualité, idéalement situées et conformes à notre démarche environnementale", précise Eric Cosserat. Au-delà de ces objectifs de collecte et d’acquisition, PERIAL poursuit son plan développement à trois ans mis en place l’an dernier. PERIAL confirme donc sa volonté de distribuer des produits externes et va rebondir sur l’immobilier direct après le succès de la résidence étudiante d’Ivry. Côté clientèle, PERIAL souhaite conforter sa position sur la clientèle patrimoniale, aussi bien via les CGPI qu’en augmentant le nombre de ses partenariats, et se tourne résolument vers les investisseurs institutionnels. Pour ce faire, les équipes commerciales et de middle-office de PERIAL seront renforcées et de nouveaux outils mis en place. Un accent tout particulier sera mis également sur le maillage géographique et la gestion des risques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant