Les scénarios des stratèges après la débâcle boursière

le
2
La Deutsche Börse. (© Bankernverband)
La Deutsche Börse. (© Bankernverband)

Lui au moins n’aura pas été pris de court, affichant depuis le printemps dernier un scénario baissier sur les indices boursiers. Mais le clairvoyant Eric Galiègue, président de Valquant, vient tout juste d’abandonner son «biais négatif» : il préconise d’être désormais investi « normalement » sur les actions.

Le stratège prévoit même de passer en mode « surpondérer » en cas de correction supplémentaire du CAC 40 sous les 3890 points. Néanmoins Eric Galiègue n’écarte pas le vrai danger d’une crise systémique qui « ouvrirait vraiment les portes de l’enfer, avec la possibilité d’une baisse du CAC 40 jusque 2500 points, comme en mars 2009 ou en mars 2003 »…

Des avis très partagés

Voilà qui résume bien le dilemme d’investisseurs déboussolés, craignant tout autant de prendre un nouveau bouillon boursier que de passer à côté d’un rebond historique. Que faire après ce début d’année épouvantable, qui a vu le CAC 40 chuter de 15%, l’Euros Stoxx 50 de 17%, le S&P 500 de 11% et le Nikkei de 21% ? En ces temps troublés, les stratèges émettent des avis très partagés.

Dans le camp des optimistes, Matthieu Grouès résume bien les quatre grandes peurs qui affectent aujourd’hui les marchés, pour mieux les relativiser. La croissance chinoise va-t-elle s’effondrer en 2016 ? Selon le directeur des gestions chez Lazard Frères,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dcabon il y a 10 mois

    Je rigole ! Les """""stratèges""""" !! C'est la meilleure de l'année celle-là.

  • remimar3 il y a 10 mois

    1) les déboussolés ont déjà perdu beaucoup, 2) je n'ai pas souvenir que les "clairvoyants" aient clairement prévenu l'opinion à la mi 2015. La majorité des gestionnaires de FCP doivent rester investis, car ils sont supposés gérer leurs fonds avec des stratégies prudentes, pas des stratégies alternatives.