Les scénarios de l'après-Moubarak

le
0
Le président continue de déléguer ses pouvoirs, alimentant les spéculations sur son départ prochain.

En signant ce mardi un décret présidentiel formant «une commission qui aura pour mission d'apporter des amendements à la Constitution», Hosni Moubarak a levé l'un des principaux obstacles au transfert de son pouvoir au vice-président, Omar Souleiman. Une initiative qui, à l'heure actuelle, semble seule à même de pouvoir mettre fin à la mobilisation qui se poursuit sur la place Tahrir, paralysant une partie de l'économie du pays, notamment les services de l'administration centrale et la Bourse, situés à un jet de pierre des manifestants.

Dans ce contexte, l'hypothèse d'un départ en Allemagne du président Moubarak pour «raisons médicales» était largement commentée ce mardi dans les rues de la capitale. Le raïs, qui a subi il y a un an en Bavière une ablation de la vésicule biliaire et d'une tumeur officiellement «bénigne» à l'intestin, fait depuis d'objet d'un étroit suivi médical. «S'il y retournait pour faire un bilan de santé, cela permettrait de sauver

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant